Bloc-notes:Minembwe, L’existence d’une nation congolaise mise à rude épreuve

L’actualité politique est dominée depuis quelques jours, par l’installation avec pompe de la commune rurale de minembwe dans le territoire de fizi dans la province du Sud Kivu. Comme toujours lorsqu’il s’agit de l’est du pays, cette érection de minembwe en commune rurale a amenée son lot des polémiques. Après la tempête des déclarations sur le sujet, les uns accusant les autres des trahisons et leur attribuant toute sorte des quolibets. Laissons l’émotion de côté et faisons parler le fait qui du reste est sacré selon un principe sacro-saint du journalisme.

Stupeur au réveil du matin du lundi 28 septembre un ami me laisse un message disant que la nouvelle commune de minembwe a été cédée au Rwanda par la facilitation du président actuel qui serait donc un collabo ( vendu au rwandais).cette affirmation me pousse à m’intéresser de plus près à ce dossier en essayant tout abord de localiser sur la carte de la RDC cette commune nouvellement créée.

La commune de minembwe est située au Sud Kivu dans le territoire de fizi. Cette commune est habitée principalement par les babembe,balifuro,banyindu, et les banyamulenge (une population rwadophone constituée principalement de tutsi). Ce même peuple qui a provoqué un tollé général lorsque le président déclara à Londre qu’ils sont des congolais. c’est donc eu le vrai problème et pas la création de minembwe comme commune?

Les banyamulenge qui sont-ils ?

Le mot banyamulenge veut dire littéralement ceux qui viennent de mulenge ou habitants de mulenge,une colline située dans le secteur de kigoma précisément dans le plateau surplentant la ville d’uvira. Leur origine au Congo remonte au 18ieme siècle bien avant la colonisation belge qui du reste a appuyée leur émigration pour de raison d’élevage sûrement. A l’indépendance la problématique de leur nationalité a commencé à être posée.

La première constitution rédigée par les congolais celle de Luluabourg dans son article 6 stipule ceci: est congolais toutes personnes dont un des ascendants est ou a été membre d’une tribu établit sur le territoire du Congo avant le 18 octobre 1908. Celle ci sera réconforté par le décret loi de 1971 accordant la nationalité zaïroise à toutes les personnes originaires du Rwanda-urundi établies au Congo à la date du 30 juin 1960.

Aujourd’hui les banyamulenge sont considérés comme des congolais d’origine car l’article 10 de la constitution du 18 février 2005 stipule: est congolais d’origine toute personne appartemant aux groupes ethniques dont les personnes et les territoires constituaient ce qui est devenu actuellement la RDC.

Ainsi donc les banyamulenge sont des congolais à ne pas confondre avec le groupe des réfugiés rwandais(banyarwanda) venu en 1994 fuyant le génocide. D’ailleurs la différenciation linguistique entre les deux groupes est énorme attestent qu’un temps de séparation suffisamment longue s’est écoulé entre les deux peuples.

Pour preuve les banyamulenge désigne leur langue par le terme kinyamulenge qui se différencier fortement du kinyarwanda. En guise de preuve le banyamulenge dise kwabere pour désigner le lundi et kuwabiri pour désigner mardi alors que le banyarwanda dise nakazimwe pour désigner le lundi et nakabiri pour désigner le mardi.

Minembwe, c’est quoi le problème?

Ce tollé d’une bonne partie de la population congolaise sur la création de minembwe comme commune rurale doit bien avoir un soubassement. En effet le premier problème qui saute aux yeux est sans nul doute le personnage controversé qui a procédé à l’installation des dirigeants de cette commune en la personne du ministre de la décentralisation azarias ruberwa ancien chef rebelle d’un mouvement militaire d’obédience rwandaise le RCD, qui souvenez vous à l’époque de Sun city avait tenté de créer tout un territoire sur l’emplacement actuel de minembwe.

En suite il y a le ressenti des tribus de ce coin du pays qui considère les banyamulenge comme des immigrés et n’ont pas comme des autochtones, à qui ont vient d’attribuer de terre avec la création de cette nouvelle commune. Pour s’en rendre compte il suffit de voir la déclaration de l’évêque d’uvira monseigneur Sébastien Muyengo * hier c’était la question de nationalité et aujourd’hui c’est la question des terres….* Minembwe est donc considéré pour plus d’un comme une commune créée expressément et exclusivement pour les banyamulenge.

En fin il y a le contexte sécuritaire dans lequel est créé cette commune avec des luttes entre différentes ethnies qui se regardent en chien de faïence et les différents groupes rebelles d’obédience principalement Rwandaise qui sont présents dans la région.

Minembwe le Spectre d’une hégémonie Rwandaise

Le spectre hégémonique rwandais règne sur la RDC depuis la guerre dite de libération, qui installèrent les rwandais au plus haut sommet de l’état. Leurs refus de quitter en suite la Rdc et de déclancher la deuxième guerre du Congo a contribué à installer dans la tête des congolais cette Spirale hégémonique du Rwanda sur la région de l’est du Congo.

Ce Spectre entretenu par les politiciens congolais à travers un populisme béat, est sans nul doute à la base de cette incompréhension sur une question pourtant simple. La preuve la déclaration de Martin Fayulu qui soutent que: *le plan de la balkanisation est en marche avec la création de cette commune* concours à la propagation de ce spectre rwandais qui plane sur la RDC ou simplement dans le subconscient de plus d’un congolais.

Minembwe une étape dans la consolidation de la nation congolaise?

L’installation de la commune de minembwe n’est ni un péché, ni un crime de l’aise Majesté. Pour sa réussite il faudra donc une pédagogie de la part des autorités pour faire comprendre à tout un chacun que cette commune n’est pas l’apanage des banyamulenge seul. Mais bien un espace rurale où tous les congolais de toutes les souches ethniques peuvent vivre en harmonie comme une véritable nation à travers un vouloir vivre ensemble et le désir de conserver l’héritage reçu des ancêtres.

Cette volonté du vivre ensemble est mise à rude épreuve avec l’installation de cette commune, qui si elle réussit à résister aux sirènes de la séparation ethnique entre les banyamulenge,les babembe et les autres tribus de la région. Il sera franchi une étape capitale de l’existence d’une véritable nation congolaise axée sur la convivialité et la coexistence fraternelle des peuples appartenant à divers couche linguistique et morphologique sous une même bannière appelée *Congo*

Par David MUKENDI kalonji

Un commentaire sur “Bloc-notes:Minembwe, L’existence d’une nation congolaise mise à rude épreuve

  1. C’est sont ces genres des choses qui doivent faire objet de notre souci majeur ,le pays est dans une grande crise sous toutes les formes . jusque là , nous n’avons jamais été indépendant avec des dirigeants incapable de dire non aux occidentaux jusqu’à quand peuple congolais, jeudi quand Afrique ?? Arrêtons de nous laisser distraire par des futilités que l’homme blanc met à notre disposition pour nous détourner de nos objectifs . Peuple congolais , c’est maintenant ou jamais faisons pour notre pays et pour nos générations à venir levons nous et battons nous contre ces pratiques on ne peut plus accepter de vivre tout en dépendent des décisions des occidentaux non .trop c’est trop . Merci David car ces genres d’articles égueil la conscience de congolais que nous sommes .

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s